Le reiki est une aide précieuse dans la gestion des maladies auto-immunes. Elle permet de relancer help-reiki-abondanceun cercle vertueux, de vous équilibrer énergétiquement.
Sachant que le reiki est de l’auto-guérison, et que l’énergie reiki va là où elle doit aller, le reiki agit comme un stater, comme un booster qui permet de vous recharger en énergie.

Le reiki agit sur plusieurs plans différents en même temps, parce que tous les plans sont liés de façon intrinsèque. Ainsi le meilleur équilibre possible nécessite d’être en harmonie sur tous les plans.

– Physique : Il permet de soulager les douleurs et donc d’améliorer les conditions de vie.

– Psychologie et mental : Si on est mieux dans son corps on est forcément mieux dans sa tête. La détente peut se faire plus facilement. Il est ensuite plus facile de prendre du recul sur la maladie, voir sa situation avec plus de clarté.

– Général : L’échange avant et après le reiki, permet de mettre des mots, d’être dans la pleine conscience de l’état au moment présent afin de trouver la juste attitude afin de rester acteur de sa vie et de ne pas subir de façon passive.

Ci-dessous un témoignage exemple avec la sclérose en plaque :

La sclérose en plaque

extrait du site suivant :  http://adieulasep.fr/sep-et-reiki/

Ceci est un article invité rédigé par Hélène, elle-même atteinte de sclérose en plaques, qui nous partage les bienfaits du « Reiki » pour faire face aux troubles liés à la SEP.

La sclérose en plaques, une maladie silencieuse ?

Jusqu’à mon diagnostic de SEP en janvier dernier, je ne m’étais jamais intéressée à cette maladie, de près ou de loin. D’ailleurs pourquoi l’aurais-je fait puisque j’étais en bonne santé !

Après une batterie d’examens médicaux (EMG, IRM cérébral, IRM médullaire, PES) et une ponction lombaire, la maladie dont je souffrais en souterrain a été identifiée : Sclérose en Plaques.

Pour rappel, « la sclérose en plaques (SEP) est une maladie du système nerveux central, qui atteint aussi bien le cerveau que la moelle épinière. Cette pathologie se caractérise par une destruction progressive de la gaine qui protège les neurones (la myéline), voire la destruction des cellules gliales qui produisent cette substance. Cette pathologie est aujourd’hui comprise comme une maladie auto-immune : c’est le propre système immunitaire du patient qui est à l’œuvre dans la destruction de cellules pourtant saines, dans son organisme. » (Allodocteurs.fr)

Mettre un nom sur ma maladie m’a soulagée : en effet, depuis plusieurs années, je souffrais périodiquement de maux divers que je mettais sur le compte du surmenage, du stress et d’un mental agité. Il a fallu que ces maux s’aggravent et interpellent une amie médecin pour que je commence à en chercher la cause.

Aujourd’hui, je sais et je peux agir en conscience. D’après les médecins, je combats sans le savoir cette maladie depuis longtemps et jusqu’à présent, si j’ai vécu normalement, je le dois à plusieurs facteurs : mon environnement familial et amical très positif et à ma pratique du Reiki qui m’a beaucoup aidé et va continuer à me seconder dans le traitement de cette maladie.

Le « Reiki », une thérapie énergétique bien utile !

C’est la raison pour laquelle je vous présente cette méthode de soin naturelle d’origine japonaise, une thérapie énergétique qui permet d’accompagner des pathologies très diverses, de soulager des traitements lourds et d’aider les personnes en souffrance physique et psychologique.

Le Reiki fait partie des médecines douces, n’appartient à aucun courant sectaire et est ouvert à tous. Il n’a pas vocation de remplacer la médecine allopathique performante mais apporte une autre dimension dans le soin et la guérison.

Le Reiki en auto-traitement ou une aide pour autrui

J’ai découvert le Reiki dans les années 2000 et depuis cette rencontre, je pratique quotidiennement pour moi et mes proches ainsi que pour mes clients puisqu’après un parcours professionnel dans l’entreprise, j’ai choisi de m’y consacrer entièrement.

Maître Reiki, je soigne des personnes de tout horizon et pour des affections très diverses et j’initie les personnes intéressées et motivées afin qu’elles puissent à leur tour s’auto traiter et aider les autres.

Le Reiki m’a aidé à accepter la maladie

Ce n’est pas la SEP qui m’a menée au Reiki mais le contraire !

Toutes ces années à développer ma faculté de soigner par l’énergie Reiki m’ont conduite à accepter le diagnostic comme je l’ai vécu, sans peur et sans colère et à me préparer à la suite. J’apprivoise peu à peu cette maladie et je sais qu’elle me réserve encore des surprises.

Le Reiki, un outil pour nous aider à mieux vivre avec la SEP ?

Je tiens à partager mon expérience afin de rassurer les personnes atteintes et leur témoigner qu’il est possible d’agir sur les symptômes et donc d’en amoindrir les aspects négatifs. Sportive et dynamique, de constitution robuste et saine, je n’étais pas destinée à me confronter à ce type de pathologie.

Je l’ai accepté totalement, même si je m’en étonne encore moi-même. Je n’éprouve aucun sentiment d’injustice, je fais confiance aux traitements médicaux de plus en plus performants et à mon accompagnement Reiki.

Concernant ma SEP, les soins Reiki que je me prodigue m’aident à plusieurs niveaux et je les ai adaptés en fonction de ma pathologie :

La douleur dans les membres : en posant les mains sur mes cuisses, je fais diminuer la sensation de brûlure et je peux ainsi m’endormir sans prise de médicament. Ma main droite est sujette à des fourmillements continus qui disparaissent lorsque je m’auto-traite ou traite des personnes.

Les problèmes urinaires et intestinaux auxquelles j’ai été confrontée m’ont causé de fortes d’angoisses par leur violence et leur caractère inattendu et invalidant. Je suis désormais capable de les gérer, de les anticiper et donc de les prévenir.

La difficulté motrice à gauche m’a paralysée l’an dernier sur une piste de ski, cet épisode particulièrement traumatisant aurait été, d’après les médecins, une manifestation flagrante de la SEP. Le Reiki là encore m’a aidée à dépasser ma peur et ma perte de motricité et j’ai pu skier toute la semaine à nouveau. Je fais du vélo et nage en piscine régulièrement.

Les phobies ponctuelles dans les transports en commun ont disparu totalement, là encore par un travail profond en Reiki.

La fatigue chronique est un symptôme pénible qui m’accompagne depuis plusieurs années. Avant de savoir, je me culpabilisais de ne pas être aussi active qu’autrefois et je ne comprenais pas pourquoi mon sommeil n‘était pas récupérateur. Je mettais cela sur le compte du vieillissement normal et du stress. Les soins Reiki me relaxent et m’accompagnent pour un endormissement calme et des nuits plus sereines.

J’étais sujette à des crises de déprime très fortes, aussi inattendues que sans cause véritable. Le Reiki m’apaise, me fait aller plus loin dans la réflexion et surtout me permet de mieux me concentrer car la SEP provoque chez moi parfois de la confusion et de l’inattention. Ma mémoire reste excellente à un niveau purement intellectuel et j’entretiens mes facultés de concentration par la lecture.

Je me demande si c’est le Reiki ou la SEP qui m’a ouvert les yeux sur la nécessité de vivre Ici et Maintenant et de ne garder que l’Essentiel. Sans doute les 2 ensemble…

Pour en savoir plus sur Hélène

Je me tiens à votre disposition pour répondre à toutes vos questions, sur le Reiki, mon parcours, ma formation ou toute autre interrogation pertinente. Bien à vous. Hélène Chaurand (hchaurand@hekilibres.fr)